Les nids de Pâques au chocolat

Pâques nous donne l’occasion de nous réunir, de partager de beaux moments en famille, entre chasse aux oeufs, lapins en chocolat et repas convivial. Si l’émerveillement est au rendez-vous à coup sûr pour les plus petits, le défi est de faire briller les yeux des plus grands. Pour y parvenir, quoi de mieux qu’un dessert « dans le thème » alliant mignonneté et gourmandise pour combler, non seulement les pupilles, mais également les papilles. ^^ Et sans passer des heures en cuisine en plus, le top!

C’est le défi que j’ai relevé cette année avec ces nids de Pâques tout chocolat, que l’on peut décliner en version à partager ou individuelle. Ils se composent d’une base de gâteau moelleux au chocolat corsé et d’une ganache au chocolat noir dressée à l’aide d’une douille à nid, le tout décoré de petits oeufs en chocolat badigeonnés de poudre alimentaire dorée.

Pour 8 nids de Pâques individuels de 6 cm de diamètre + 1 nid de 14 cm de diamètre

Le gâteau moelleux au chocolat
110g de chocolat noir corsé à 65%
100g de beurre doux
3 oeufs (de poule!)
70g de sucre semoule
60g de farine T45
7g de levure chimique

La ganache au chocolat noir
300g de chocolat noir à dessert à 50%
20cl de crème liquide entière

La décoration
Petits oeufs en chocolat (j’ai mis des Giandor car ce sont mes préférés mais les Schokobons vont tout aussi bien ^^)
Poudre alimentaire dorée

Réalisation des gâteaux moelleux au chocolat

Préchauffer le four à 180°C – chaleur tournante.

Faire fondre 110g de chocolat noir corsé à 65% et 100g de beurre doux dans un cul de poule au bain-marie.

En parallèle, battre 3 oeufs entiers avec 70g de sucre semoule à pleine vitesse à l’aide d’un batteur (ou mieux, d’un robot) jusqu’à ce que le mélange double de volume.

Dans un récipient, mélanger 60g de farine T45 et 7g de levure chimique et les incorporer au mélange tout en continuant de battre à vitesse moyenne.

Ajouter enfin le mélange chocolat / beurre fondu et battre jusqu’à obtention d’une préparation homogène.

IMG_7038

Répartir la pâte à gâteau ainsi obtenue dans des moules – ici, 8 empreintes à petits savarins en silicone de 6 cm de diamètre et 1 moule à savarin en silicone de 14 cm de diamètre.

Enfourner pour environ 15 minutes. Vérifier la cuisson à l’aide d’un pique à brochette qui doit ressortir sec.

Laisser tiédir quelques minutes avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.

Réalisation de la ganache au chocolat noir

Mettre 300g de chocolat noir à dessert à fondre doucement dans un cul de poule au bain-marie. Il s’agit uniquement de ramollir le chocolat mais pas de le faire fondre entièrement.

IMG_7049

Pendant ce temps, faire bouillir 20cl de crème liquide entière dans une petite casserole puis la verser en 3 fois sur le chocolat ramolli en émulsionnant énergiquement à l’aide d’une spatule en silicone. Mélanger jusqu’à ce que la ganache soit lisse et brillante.

Laisser refroidir la ganache environ 1h30 à température ambiante, afin qu’elle ait suffisamment de texture pour pouvoir la travailler dans une poche à douille.

Le montage & la décoration

Verser la ganache dans une poche munie d’une douille à nid et la pocher sur les gâteaux en commençant par l’extérieur et en remontant vers le centre sans remplir le trou.

Badigeonner quelques petits oeufs en chocolat de poudre alimentaire dorée à l’aide d’un pinceau et les placer au centre des gâteaux.

Réserver à température ambiante pour une dégustation le jour-même afin de préserver le moelleux de la ganache.

Remarques

  • La pâtisserie se démocratise, notamment grâce aux émissions TV, et lesIMG_7027 supermarchés commercialisent de plus en plus de produits « spéciaux » qui étaient avant réservés aux professionnels ou vendus via des canaux de distribution inaccessibles en province. C’est comme ça que je suis tombée sur ce chocolat à 65%, plus corsé et moins sucré, idéal pour réaliser des gâteaux au chocolat.
  • Dans un souci d’organisation, on peut très bien réaliser les gâteaux moelleux au chocolat la veille et les conserver dans une boite hermétique; le lendemain, il ne reste plus que la ganache, le montage et la déco.
  • D’une manière générale, je préfère la cuisson de ce type de gâteaux « secs » dans des moules en silicone, cela permet de préserver le moelleux et facilite le démoulage (et évite de devoir beurrer les moules (oui, c’est toujours ça de gagné ! ^^).

 

IMG_7060

Source de la recette: blog Sucre d’Orge et Pain d’Epices

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :