La brioche parisienne

Ca faisait longtemps que je n’avais pas partagé de recette de brioche pour la simple et bonne raison que, pour être publiée, il faut le mériter ! C’est-à-dire, remplir certains critères, surtout gustatifs, et les quelques recettes que j’ai testé en dehors de ma référence (la brioche au beurre: clic) m’ont, pour la plupart, extrêmement déçue (il y en a même une qui s’est fait traiter de « recette de con », parce que lorsque c’est raté, c’est toujours la recette, voire son auteur, qui est en cause ! ;-)).

Et puis j’ai découvert cette recette sur le blog « On partage ? » et je l’ai trouvée excellente, donc je vous la présente (avec quelques ajustements).

Pour un moule à brioche parisienne
10g de levure fraîche
10cl de lait
335g de farine T45
1 oeuf
50g de crème épaisse
30g de cassonade
5g de sel
50g de beurre mou
1 jaune d’oeuf pour la dorure
Sucre en grains

Diluer 10g de levure fraîche dans 10cl de lait tiède puis fouetter jusqu’à obtention d’un mélange légèrement mousseux.

Mettre le mélange dans la cuve du robot et ajouter 335g de farine T45, 1 oeuf, 50g de crème épaisse, 30g de cassonade & 5g de sel. Pétrir 5 minutes.

Incorporer 50g de beurre mou en petits morceaux et pétrir encore 10 minutes.

IMG_20200418_111730

Laisser la pâte obtenue dans la cuve du robot, la couvrir d’un torchon propre et laisser lever au moins 1 heure (la pâte doit avoir doublé de volume).

IMG_20200418_124223

Au bout de ce temps de levée, sortir le pâton de la cuve du robot et dégazer avec les poings afin de bien chasser l’air. Mettre la pâte en boule et la placer dans le moule à brioche parisienne.

Laisser lever la brioche couverte d’un torchon propre pendant environ 1 heure à nouveau.

A la fin de cette seconde pousse, préchauffer le four à 180°C – chaleur tournante. Battre le jaune d’oeuf en omelette et dorer la brioche au pinceau à pâtisserie. Parsemer de sucre en grains et enfourner pour 20/25 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.

Remarques

  • Je double les proportions pour faire 2 brioches à la fois et j’en congèle une: elle en ressort toute aussi savoureuse que si elle était fraîche.
  • J’ai tenté de lui faire une « tête » mais elle était beaucoup trop grosse au départ et on ne la voyait pratiquement plus après la 2ème pousse.
  • La recette originale préconisait seulement 260g de farine (j’ai ajouté 75g car la pâte était beaucoup trop collante pour être travaillée) et 5g de rhum (je l’ai supprimé car on ne le sentait pas du tout à la dégustation, ou il faudrait peut-être en mettre carrément plus la prochaine fois ;-)).

IMG_20200425_091543 (1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :